Samedi 11

Alors que je pensais étoffer mon emploi du temps pour me rendre à quelques concerts supplémentaires sur les conseils des mes amis haichuu, je dois me réviser en m’apercevant que le concert immanquable du jour ne se déroule pas en journée, mais en soirée. C’est con ça, en y repensant j’aurais eu le temps de faire l’aller retour à Sendai pour revoir une dernière fois les Dorothy. Zut.

Du coup, j’ai des courses à faire à Akihabara. Je part à la quête d’un CD d’anison (= anime song = bande originale de films d’animation) et je tombe dans une boutique sur la visite de courtoisie d’une chanteuse d’anison, Uesaka Sumire actuellement en pleine promo pour la sortie de son CD. Ça fait un petit embouteillage dans les escaliers, quelques curieux voulant voir l’artiste de près pour de vrai (dont je fais partie °3°).

BdbGwwNCcAEWV3B-1

Je trouve le CD et je me sauve pour Ichikawa, ville de la région voisine de Tôkyô, à l’est. Le live est annoncé à 18h, je m’y rend un peu avant.

IMG_20140111_174006

Au programme, un live house où passe une chanteuse (compositeur-interprète) que j’écoute quotidiennement depuis que je l’ai découverte en 2009 (voir cet article — ah en fait c’est fin 2008 que je me suis mis à l’écouter). Takada Kozue. Jusqu’à présent je n’avais réussis qu’à la voir une fois, en 2011, dans un livehouse (où les autres artistes était d’un niveau moyen — ça m’a traumatisé). Cette fois ci, c’est un peu la même configuration, mais elle a annoncé disposer d’une heure. Presque la durée d’un vrai live solo.

J’adore sa voix et ses chansons. Pouvoir les écouter en vrai sur scène c’est difficilement descriptible. Le plaisir que je prend me fait comprendre pourquoi je suis autant près à faire autant de kilomètres et dépenser autant pour me rendre à des concerts. Il s’agit aussi bien d’une question de musique que d’une question d’ambiance. C’est un tout.

Il y a eu une première partie d’une heure d’un artiste compositeur. C’était assez sympa. Peut être que ça manquait d’originalité, mais je me pencherais d’avantage dessus via internet, ça peut être sympa. Il finit son live au bout de 30 minutes et, alors que le staff préparait la scène pour la suite il revient « ah je me suis gouré, j’ai encore une demie heure » normal.

Kiringer « Oh yeah ! »

Le live de Takada Kozue partait pour durer une heure, on a eu le droit à deux Encore d’une chanson chacun. Elle n’est plus la même comparé à il y a deux ans et demie. Elle est joyeuse. Après sa prestation, je vais lui acheter ses deux derniers CD ce qui me permet de discuter avec elle et son manager. Que du bonheur.

Photo issue du blog de Takada Kozue

Photo issue du blog de Takada Kozue

TAKADA Kozue « Himitsu kichi »

Extraits de l’émission radio « Teppan! SinGirl » du 23 juin 2012 :

Publicités
Cet article a été publié dans global. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s